Pour mieux vivre, pour mieux apprendre ou pour mieux travailler.

Le stress ? Cela ne me stress plus ! je suis en relation.

Note au sujet de la conference TED de Kelly McGONICAL : Comment faire du stress votre ami ?
J’ai très envie de vous faire partager cette conférence sur l’utilité du stress et de son intention positive pour notre santé, nos actions et nos relations. Kelly nous offre un beau recadrage même si évidemment tout n’est pas explicité.
Aller vers les autres réduit les aspects négatifs du stress sur la santé, accueillir le stress comme un ami sont les enseignements de Kelly McGONICAL.

Une étude sur 30000 personnes rapportée dans son exposé montre qu’on ne meurt pas du stress mais de la croyance que le stress est nocif pour la santé. En modifiant cette croyance, nous modifions la réponse du corps, et ceci même au niveau cardiovasculaire. Notre résilience augmente, et les problèmes de santé s’éloignent.

< !—>
Une autre bonne nouvelle rapportée par Kelly : en plus de l’adrénaline, une autre neuro-hormone est produite en situation de stress : l’oxytocine. Celle-ci possèderait deux vertus :
• Elle nous incite à nous rapprocher physiquement de nos amis ou de notre famille, des gens qui nous veulent du bien. Elle développe notre empathie.
• Elle a un effet régénératif sur les cellules de notre cœur.

Ceci renforce l’idée qu’accepter le stress possède une vertu positive sur plusieurs niveaux de notre expérience : au niveau biologique, au niveau de nos perception,de notre état émotionnel, de nos relations.
J’ai le sentiment que les études présentées dans la vidéo sont en cohérence avec le travail de l’intervenant stratégique et systémique, même si nos modèles n’incluent pas directement le niveau biologique de l’expérience.
En effet, nous sommes amenés régulièrement à favoriser l’accueil des émotions liées au stress. Ceci, soit par un recadrage de la perception liée à la situation ’stressante’, soit en recadrant ce que l’on se dit de cette émotion générée et de la manière dont on la vit. De même, souvent, nous refocalisons l’intention de la personne sur la relation pour aller chercher de nouvelles ressources ou de nouveaux possibles.
Prenons l’exemple de Me A. Celle-ci ressent beaucoup de stress quelques jours avant d’animer un atelier devant 50 personnes. C’est nouveau pour elle. Le travail a consisté, plutôt que de lutter contre ou de le cacher comme un aveu de faiblesse, de l’exprimer en public en début d’atelier. Le séminaire s’est bien passé ! Nous pouvons aussi citer l’exemple de Mr X , artiste, qui a une augmentation de stress avant une représentation. Par un questionnement entre ce qui se passe entre lui et son environnement, il découvre que le stress ressenti résulte d’une fonction d’avertissement pour rester focaliser sur sa prestation. Bien ressentir et accepter ce stress l’aide maintenant à se concentrer et à ne pas se disperser.
Le STRESS, un ami qui vous veut du bien !


Publié le 02/01/2016 dans Vivre


A propos de l'auteur
Commentaires