Pour mieux vivre, pour mieux apprendre ou pour mieux travailler.

Je me sens harcelé(e). Comment réagir et changer la relation ?

Les situations de harcèlement au travail apparaissent souvent de manière sournoise. Une lecture interactionnelle fournit des moyens d’intervention.

L’apparition de situation de harcèlement est bien souvent un phénomène sournois. Une dynamique interactionnelle ’perverse’ commence à se mettre en place sans que les deux acteurs ne s’en rendent compte.

Prenons l’exemple d’un couple manageur/collaborateur dans une entreprise de technologies. Le manageur est considéré comme un potentiel technique. Il a toutefois une vision trop ’mécanique’ du fonctionnement humain. Son collaborateur a été recruté récemment. Celui-ci cherche dès lors à montrer de quoi il est capable, il cherche à briller, à prouver qu’on a eu raison de le recruter. Il devient même celui vers qui le manager se tourne quand de nouveaux sujets sont à distribuer. De son coté, le manageur se trouve lui-même dans une situation compliquée. Il peine à définir une vision et une stratégie pour son activité. Il se sent en insécurité. De plus, il a du mal à faire confiance et il cherche à contrôler, tout en pensant laisser de la liberté aux autres. Le travail de son nouvel embauché n’a pas de priorité. Cela augmente le sentiment de pression que se met le collaborateur. Celui-ci décide, par exemple, de travailler un sujet par journée pour les nombreux sujets qu’il a à traiter. De plus le manageur ne prend pas le temps pour donner des explications ou guider le collaborateur ; celui-ci, restant bloqué dans sa volonté de montrer de quoi il est capable, n’insiste pas, ne communique sans doute pas assez. Il se met alors en place une dynamique non fonctionnelle équivalente à une situation de harcèlement. Le manager propose un certain type de relation, à laquelle se soumet le collaborateur, qui, lui même prisonnier de sa vision, va chercher à se battre seul pour acquérir ce qu’il cherche.

"Dans les situations de harcèlement, nous jouons l’attaque ou la défense, quand il faudrait jouer la relation"
explique Teresa Garcia, experte en stratégie relationnelle.

Le collaborateur se trouve dans une position affaibli. Il tente de se battre, à en faire plus. Il rigidifie cette position. Le manageur lui ne voit pas le mal être, mais voit quelqu’un qui se bat et en fait plus. Si vous ajoutez que le collaborateur a quelques fragilités dans sa vie personnelle, il y a alors une rencontre entre une interaction non fonctionnelle et l’expérience subjective du collaborateur. Il s’est consumé intérieurement, sans trouver de ressources externes. Des échéances importantes arrivant, il va finir par souffrir d’un burn-out.

Imaginons, de plus, que la conclusion du responsable RH était résumée par cette affirmation "le collaborateur est schizophrène". La position de ce tiers,ne regardant qu’un bout de la relation, ne débloque pas la situation et ne permet pas au collaborateur de choisir une manière de s’en sortir ; la seule solution devenant la rupture. De plus, aucun apprentissage organisationnel, ni personnel ne peut se mettre en place du coté du manageur.

Cet exemple nous montre le coté sournois, douloureux de la mise en place de ce type de dynamique interactionnelle. Nous avons généralement tous été dans une situation perçue comme harcelante dans notre vie : enfance, école, famille, travail. Nous pouvons aussi nous retrouver dans un rôle d’"harceleur" sans le vouloir, et bien entendu comme témoin de harcèlement dans nos vies professionnelles, personnelles ou en tant qu’intervenant. Comment y faire face ? Comment se construit la dynamique entre le harcelé et le "harceleur" ? comment réagir ? quelle stratégie de changement mettre en place suivant notre position ?

Notre perspective lit le harcèlement d’une manière systémique et interactionnelle. Elle offre une vision opérationnelle des situations qui va offrir des possibilités pour rapidement diminuer la souffrance au delà de la logique linéaire victime/bourreau, gentil/méchant.

Pour aller plus loin,vous pouvez revoir la conférence de Teresa Garcia sur la dynamique du harcèlement aux portes ouvertes CIRCÉ DE 2015, disponible sur Youtube
ou/et vous inscrire aux quatre sessions de e-learning pour "changer la relation face au harcèlement" : CIRCÉ propose une série de 4 sessions (environ 45 mn chaque) en e-learning pour vous donner les clefs pour définir, comprendre et traiter le harcèlement. Les thèmes abordés sont : la compréhension bio-psycho-sociale, l’éclairage systémique et cybernétique, la dynamique de la double contrainte du harcèlement, en quoi est-ce un problème, les choix éthiques / stratégiques du mode de traitement du problème, les pistes d’actions face au ’harcelé’ et à la personne qui ’harcèle’.


Publié le 01/02/2016 dans Vivre


A propos de l'auteur
Commentaires